Le contenu de Powr.io ne s’affiche pas du fait de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d’utilisation des cookies (fonctionnels et marketing) pour accepter la politique d’utilisation des cookies de Powr.io et afficher le contenu. Pour plus d’informations, consultez la politique de confidentialité de Powr.io.

Les Exposants

Page évolutive, n'hésitez pas à la consulter régulièrement

(Images "cliquables")

Florence Devaux-Dabenoc

 

 https://www.florencedabenoc.com/ 

 

Florence Devaux-Dabenoc est l’une de nos deux photographes invitées pour cette édition 2022 de Natur’Varennis.

Florence est amoureuse de l’Afrique depuis de nombreuses années et elle nous présente son exposition « Twiga », une monographie sur la girafe, animal emblématique de l’Afrique mais malheureusement en grand danger, comme elle l’explique dans la présentation de son expo.

Florence nous présentera aussi une conférence débat le samedi soir :

 " Je suis amoureuse d'une terre sauvage...

qui est en train de disparaître..."

cette conférence (45 mn) présentant les menaces qui pèsent sur la faune africaine sera suivi d’un FILM réalisé lors de son dernier voyage en Namibie (durée 25 minutes)

 


Présentation de Florence 

Florence Devaux-Dabenoc

* Photographe * Globe-trotteuse * Vétérinaire *

      " Ce sont mes parents qui m'ont transmis l'amour et le respect de la Nature, la fièvre voyageuse, et mon père le virus de la photographie. 

J'aime explorer de nombreux domaines en photographie, essayer de regarder le monde qui m'entoure autrement, composer avec la lumière, le cadrage, le mouvement, repérer des détails picturaux, flirter avec l'abstrait parfois, en un mot j'aime créer, et quand je parviens à transmettre une émotion, celle que j'ai ressentie ou celle que le spectateur va s'approprier en regardant l'image, c'est très épanouissant. 

      J'ai une affection et une attirance particulières pour le noir et blanc. Je trouve qu'il permet d'aller à l'essentiel, de donner une autre dimension à l'image et souvent d'en exacerber le graphisme. 

     L'Afrique m'inspire. C'est dans la savane et la brousse africaine que je me sens le mieux. Respirer ses odeurs, être à l'affût de tous ses bruits, scruter sans relâche les moindres bosquets, m'imprégner de cette lumière incroyable, et sentir la vie sauvage qui palpite autour de moi.

     Photographier la nature, tenter de sublimer les animaux, fréquenter les parcs naturels, sont aussi des remparts contre la disparition de ces sanctuaires de la vie sauvage et contre le braconnage. En provoquant la curiosité, l'admiration, l'émotion, on créé un terrain favorable à la sensibilisation."

 

 

Présentation de son exposition "TWIGA" 

 

« La girafe est belle, elle est une échelle...

entre le sol et le ciel, l’herbe et le soleil ! »

                                                                                              (Marc Alyn) 

 

        La girafe est souvent oubliée lorsqu'il est question de conservation.  Privée de son habitat (déforestation, mouvements de population), victime des dérèglements climatiques , ou parfois de braconnage (pour sa viande et sa peau), cette géante de la savane, bien que protégée dans plusieurs pays d'Afrique, a perdu 40 % de son effectif ces trente dernières années et a rejoint fin 2016 la longue liste des espèces menacées. 

       Il m'est impossible d'imaginer la savane africaine sans leurs silhouettes altières. Ce serait comme retirer le " f " du mot "Afrique" alors qu'il lui donne tout son relief et le ponctue avec chaleur, comme imaginer une banquise sans ours polaires, l'océan sans baleines, la forêt indonésienne sans orang-outans .... 

 

     Mon exposition Twiga ("girafe" en swahili) est un cri du cœur, un cri d'amour pour ces icônes africaines majestueuses et si attachantes.


Nathalie Houdin

 https://www.nathalie-houdin.com/

 

         Nathalie Houdin  est la deuxième  photographe invitée pour cette édition 2022 de Natur’Varennis.

        Nathalie est photographe professionnelle depuis 1998 et elle se définit comme photographe - Reporter - Globe-trotter.

 


Présentation de Nathalie 

 

        La photographie est pour moi une passion et un engagement envers la nature, un besoin de m'éloigner de la vie moderne pour revenir à des choses plus essentielles et vraies, une envie de partager, au travers de mes images, cette beauté que nous trouvons tout autour de nous, afin de témoigner de ses forces et de ses fragilités et d’attirer l'attention sur la nécessité urgente de sauvegarder nos racines et notre héritage.

     

      Mon travail est aussi basé sur la réalisation de reportages de conservation axés sur la relation entre l'Homme et la nature qui me tient tant à cœur.

 « C’est une triste chose de songer que la Nature parle et que le genre humain ne l’écoute pas. » Victor Hugo. 

Faire partie de ses porte-paroles est l’une de mes plus belles motivations.

 

Présentation de l'exposition "Porte-plumes" : 

 

       « Porte-plumes » est mon hymne aux oiseaux, à leur grâce, leur légèreté, leur intelligence et leur fragilité. »

      En France, les populations d’oiseaux vivant en milieu agricole ont perdu un tiers  de leurs effectifs ces vingt dernières années. 

420 millions d’oiseaux ont disparu en moins de trente ans en Europe. A l'échelle mondiale, une espèce sur huit est menacée. Pesticides, changements climatiques, chasse ... les conséquences des activités humaines sur l'environnement sont l'une des principales raisons de leur déclin.

 J'ai souhaité rendre hommage à l'indispensable présence de ces magnifiques créatures ailées avec des photographies épurées, créatives et graphiques. Le choix du noir et blanc est venu renforcer cette volonté d'aller à l'essentiel, et de sublimer ces oiseaux chers à mon cœur dans leur environnement ou leur intimité. 

Le livre « Porte-plumes » accompagne également l’exposition.


 

Karin Caporal

 

 

  -Karin Caporal, est auteure-photographe, elle a commencé la photo très jeune du temps de l’argentique. Elle arpente la nature avec son boitier, recherchant les ambiances forestières, étudiant la flore et pistant la faune. Elle photographie par amour de la nature, envie de partager sa beauté et les émotions qu’elles lui procurent.

 

  - Après des études en imagerie médicale, elle a aussi été charmée par la vidéo et ses cassettes. Elle est revenue à la photographie animalière et de nature dès que les boitiers numériques lui ont semblé assez performants pour rendre compte de ses observations. Privilégiant les affûts, elle s’évertue à ne pas perturber la nature et les animaux lors de ses sorties.

 

   -Equipée en Canon, elle a comme tout photographe amateur tardé à montrer ses images, ses premiers partages se passent sur le web.

   -Poussée par des commentaires encourageants de photographes animaliers et des rencontres déterminantes elle participe à sa première exposition «Nature en Seine» en 2014. Stimulée par les retours positifs elle senhardit. Senchaîneront des photos primées lors de concours, Coupe de France de Photographie nature, Festival de l’Oiseau et de la Nature, Festiphoto de Rambouillet dont une au best off

-Elle a déjà exposé au Festiphoto de Rambouillet, à Nature en Seine et au festival Natur’Varennis en 2019. En 2021 au Festival de l’oiseau et de la nature elle n’exposera qu’en virtuel, à cause des restrictions sanitaires puis au festival AVES nature, en Belgique où de nombreux visiteurs ont pu admirer ses ours à Namur, (expo présentée à Varennes) et assister à sa conférence

 

Présentation de son exposition " Perroquets de la mer celtique

 

   -En photo animalière, on a tous un ou plusieurs Graal. Approcher et photographier le macareux moine en était un pour moi.

  Depuis l’enfance ce petit alcidé m’a fasciné. À la fois, sérieux, en habit de cérémonie tel un manchot ou un pingouin, il arbore fièrement un bec flamboyant. Sa démarche gauche et dandinante contraste avec son allure et sa vitalité en vol.

Les années ont passé, mais le désir était toujours présent.

   -Ce n’est qu’au printemps 2019 que j’ai enfin eu la chance de le voir pour la première fois et de lui tirer le portrait. Comme tous mes projets photographiques, tout a commencé bien en amont. La première contrainte que je m’imposais était de ne pas partir trop loin et d’être le plus automne possible.

   - Après de nombreuses recherches, de rencontres et beaucoup d’informations glanées, je décidais de m’orienter vers le Royaume-Uni plus précisément au Pays de Galles, sur une ile minuscule de 4km² et en autonomie complète.

   -Au printemps 2022, nouveau départ en Irlande pour retrouver ce petit clown des mers et immortaliser de belles rencontres.

 

 

Page Facebook : https://www.facebook.com/karin.caporal

 

Cpte instagram : https://www.instagram.com/karincaporal/?hl=fr


Benoit Koenig

 

Photographe alsacien amateur, Benoit Koenig vient nous proposer un regard nouveau sur la nature à travers ses photos compositions

Présentation de Benoit 

Benoît Koenig, alias Riedman  « L’homme du Ried », est un photographe renommé, bien connu pour ses photos nature. Une nature qu’il vénère, respecte et immortalise avec ses clichés ; prit au cœur de cette contrée du Centre Alsace, le Ried, où il est né, a grandi et y vit toujours.

Cette contrée, il l’a parcourue sans cesse pour la beauté de ses ressources et paysages naturels. Son travail photographique nous enjoint à la protection de cet environnement car il en constate avec regret les dégradations dues à l’intervention humaine.

De nombreuses expositions ainsi que des parutions dans la revue « France Photographie » l’ont fait connaître au grand public.

Son « écriture photographique » a été récompensée par des prix dans de nombreux concours, notamment ceux de la « Fédéralisation Photographique de France ».

Benoit Koenig est un homme passionné, jamais à court d’idées ou de projets. Bénévole dans différentes associations, notamment à la Maison de la Nature, il a créé la sienne propre «  Objectif Terre à Tous » en 2018

ll sait aussi renouveler son style avec d’autres créations photographiques. En 2020 il se lance dans la photo-composition, une nouvelle approche de la photo nature conventionnel qu’il maîtrise parfaitement en attirant le regard du publique.

 

Présentation de son exposition " La photo nature picturale" 

 

Un regard photographique nouveau pour interpeller le public à la sensibilisation de la nature par des photos d’art sortant des clichés conventionnels,

Une série issue de mes photos traditionnelles superposées par des textures glanées à droite et à gauche au gré de mes chemins, inspirée par de célèbres peintres.

 

Page Facebook : https://www.facebook.com/benoit.koenig.1

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bruno & Daniella LIENARD

 

Ils connaissent Natur’Varennis en tant que visiteurs et que voisins puisqu’Aindinois, mais cette année ils seront présents en tant qu’exposants avec une expo sur l’Afrique en noir & blanc

 

Présentation de Daniella et Bruno 

Ayant grandi entre les Alpes et l’Auvergne, j’ai toujours aimé les grands espaces, la nature et les animaux.

J’ai appris très tôt la photographie en argentique et après une longue coupure j’ai repris depuis quelques années en compagnie de ma femme, Daniella, franco-allemande, à qui j’ai transmis le goût de la photographie.

Nous aimons voyager le plus possible à la découverte de nouveaux horizons et aiguisons notre passion pour l’observation animalière.

 

Présentation de leur exposition 

                " Regards croisés sur la faune du Masai-Mara" 

 

Nous vous proposons deux visions de nos voyages au Kenya dans la réserve du Masaï-Mara où nous avons eu un véritable coup de cœur pour cette région riche en faune sauvage et avec des lumières inoubliables.

 

 

Site WEB:  https://www.flickr.com/people/daniellabruno/

Page Facebook : https://www.facebook.com/bruno.lienard.12